Guêpes et frelons

Image Générique nuisible


Guêpes

Il existe une douzaine d’espèces de guêpes sociales en Europe Occidentale, elles se ressemblent beaucoup quant à leur aspect et leur mœurs. Celles qui s’installent plus particulièrement à proximité des maisons sont la guêpe commune (Vespula vulgaris [10-18 mm]) et la guêpe germanique (Vespula germanica [10-20 mm]).Chez les guêpes il existe des reines (femelles fécondes) et des mâles, destinés à la reproduction, ainsi que des ouvrières (femelles stériles) qui construisent le nid, nourrissent les larves et défendent les colonies. Les ouvrières possèdent des organes sexuels non fonctionnels. A la différence de l’abeille domestique, elles ne stockent pas de provisions pour l’hiver et, sous nos climats tempérés, leurs sociétés, toujours annuelles, disparaissent à l’automne car toutes les ouvrières meurent de froid.
Habituellement les nids de guêpe sont cachés dans les cavités du sol, le creux des arbres, les tas de compost ou au niveau des espaces dans les murs ou les toits.
Une colonie peut contenir jusqu’à 20 000 guêpes ouvrières qui quittent le nid à la recherche de nourriture. Les guêpes sont attirées par les boissons sucrées, les viandes et les boissons.
Les guêpes sont un inconvénient dans les boulangeries, les fruiteries et dans tous les commerces d’alimentation en général. Dans la vie courante c’est surtout lors des repas à l’extérieur  que les guêpes sont importunes. Etant donné qu’elles se nourrissent également sur les charognes, les poubelles et détritus en tout genre, elles sont, comme les mouches, des vecteurs potentiels d’épidémie. Enfin, comme on les craint surtout pour leur piqûre, il faut détruire les colonies proches de l’environnement. Une piqûre de guêpe peut en effet, provoquer une réaction d’hypersensibilité ou d’allergie chez certaines personnes. De plus, le venin contient une phéromone qui alerte toutes les guêpes aux environs et les invite à se joindre à l’attaque de la victime.

Image Detail Nuisible


Frelons asiatiques

Vespa velutina est un frelon invasif d’origine asiatique dont la présence en France a été signalée pour la première fois dans le Lot-et-Garonne en 2005. Les individus acclimatés en France appartiennent à la variété nigrithorax, dont la coloration est à dominante brune. Ils sont issus de femelles fondatrices qui auraient été introduites en France avec des poteries importées de Chine par un horticulteur. Cet insecte s’est depuis, largement répandu dans une grande partie du sud-ouest de la France.
Vespa velutina est une espèce diurne qui, contrairement au frelon d’Europe, interrompt toute activité à la tombée de la nuit. Les opérations de désinsectisation devront donc se dérouler à la tombée de la nuit ou au lever du jour afin de pouvoir éliminer la quasi-totalité de la colonie. Son régime alimentaire est très diversifié, le frelon se nourrit essentiellement d’insectes dont de nombreux  insectes pollinisateurs, d’où les inquiétudes suscitées en matière de biodiversité et d’apiculture.
Dans la plupart des cas les piqûres causent une réaction locale qui n’est pas dangereuse sauf en cas d’obstruction des voies aériennes (risque de suffocation) ou de piqûre oculaire.